SPARK CHF INCLUDECOOP LOGO 2019 BI1 FR COLOUR
« Ici, tout le monde se connait. On se salut dans la rue, un peu comme à la campagne »

En 1975, les habitants de la rue Lacombe à Montréal se sont battus pour prévenir la démolition de leur bloc appartement et la destruction de leur vie de quartier. Ces logements étaient en bon état, se louaient à prix raisonnable et étaient parmi les rares logements familiaux encore existants dans le Village Côte-des-Neiges. En 1979, après une autre lutte, la coopérative acquérait un autre immeuble. Plusieurs coopératives d’habitation se sont développées dans toutes les grandes villes du Canada à cette époque.

Pierrette Trudel, qui habite dans la coop depuis 41 ans, vient de quitter son poste de présidente après six ans afin de laisser la place aux plus jeunes de la coopérative. Le nouveau conseil fait appel à Pierrette pour ses conseils, ce qu’elle fait avec plaisir, mais elle trouve important de les laisser prendre leurs propres décisions. « S’autogérer peut causer des conflits, mais en respectant les idées des autres et avec une certaine souplesse on apprend à vivre ensemble, explique Pierrette. De plus, la santé de la coop va de pair avec la responsabilisation des membres. »

Les enfants apprennent dès leur jeune âge à vivre en coopérative. Les parents ont construit une petite maison nommée « La P’tite coop » où les enfants peuvent se rassembler et jouer.

« Ici, tout le monde se connait. On se salut dans la rue, un peu comme à la campagne, selon Pierrette.»